Transports en commun : punition personnelle

Parfois il faut prendre le train. Dans l’épisode 52 je dis combien je déteste les vacances, mais voilà, par rapport au train, les vacances et moi, c’est une belle histoire d’amour.

Quand cela m’est possible, je réserve des billets en 1ère classe en me persuadant que ce sera peut-être un peu moins pire, mais ça n’est jamais moins pire.

Le dernier périple, 12h de train dans la même journée pour ramener petite chérie à Paris n’a pas dépareillé de ma collection de voyages terrifiants.

Déjà dans le train, tout est affreusement sale, je ne parle pas des toilettes dont la seule odeur me fait frémir et surtout me fait jurer que NON JE N’IRAI PAS, je ne parle pas du pseudo bar convivial où après avoir fait la queue trois quart d’heure on vous vend un sandwich moisi à 800 euros et passe encore qu’il faille un billet de première pour bénéficier du minimum vital qu’est une prise pour travailler ou regarder un film.

Le véritable ennemi, c’est l’autre !

Et l’autre c’est votre voisin. Et des voisins, dans un train il n’y a que ça parce que des trains à une seule personne, je n’en n’ai encore jamais entendu parler.

Ah ça s’appelle une voiture avec chauffeur ? pas mal le concept, je vais y réfléchir.

Sur 6 h de trajet, nous avons eu droit à :

Un bébé hurleur, des parents hurleurs mais sur leur bébé ; des voyageurs excédés qui interpellaient lesdits parents qui n’en hurlaient que plus fort ce qui faisait hurler le bébé plus encore…

Des post – adolescents écoutant de la musique à fond les casseroles avec un pseudo casque qui nous permettait juste d’entendre un martellement en épouvantable en bruit de fond.

Des chiens à mamys un peu partout, bavant, gémissant, aboyant, montant sur les sièges tels des humains mais en plus sales.

Mais surtout, une veuve, type bourgeoise embijoutée et éplorée montée dans le train en dernière minute, dérangeant tout le monde pour un problème de place qui soi-disant lui était due mais ne l’était pas, expliquant à chacun son immense malheur d’avoir perdu son mari.

Jusque-là, compassion et respect mais damned, tout le long du voyage, cette même dame certes veuve mais tout à fait discourtoise a téléphoné à la planète entière avec une voix tonitruante, geignant et racontant sa même histoire de deuil et d’organisation du « verre d’adieu » et « dans quel resto je vais le faire et à quel moment et qui je vais inviter et quel film j’ai regardé hier soir pour me détendre et si tu savais ce que j’avais mal au ventre ce matin et il va falloir que je m’habitue à vivre seule, oui ma chérie tu es si gentille, mais bien sûr que je vais venir dîner avec toi « au japonais » ce soir, ah si tu savais ce que c’est dur mais bon c’est la vie n’est – ce pas heureusement que j’ai ma belle Georgina (Géorgina étant son atroce clébard puant) si tu voyais comme elle est triste » et toutes ces inepties en boucle pendant 360 minutes non stop sans boules quiès à portée de main et sans possibilité véritable sauf à être un justicier des temps modernes de demander à la dame en grand deuil d’arrêter de faire suer le monde.

De quoi devenir fou. Et de se dire, que son pauvre mari, s’est probablement suicidé.

Retrouvez Marcelle France, Mère Fatale sur jemesensbien.fr ainsi que de nombreuses astuces pour rester une… Mère Fatale !

Et n’oubliez pas de faire un petit tour au Bureau de Marcella ou sur by Pépée !

 
Publicités

5 commentaires to “Transports en commun : punition personnelle”

  1. Mdr ! J’adore la chute !

  2. Quoi dire que plus que moi aussi ….j’adore ! Il y a quelques années, j’avais écris un long texte sur un périple ferroviaire entre Montpellier et Paris … J’avais pas mis 12 heures (quoique …?), mais en vous lisant, j’ai revécu, avec un p’tit coté sado-maso, le meme supplice … G E N I A L E !! Z’êtes très très forte Madame MF ;o)

  3. Cela s appelle à bon escient  » les transports en commun »….. jamais personne n a pris son pied sur réseau sncf…. Que sont devenus l’ORIENT EXPRESS, LE SUD EXPRESS,et autres qui ns font encore rever……..

  4. Ouuuh la méchante ! C’est bon un peu de méchanceté en ce bas-monde.

  5. On saura quoi t’offrir à Noël ! Un casque à annulation de bruit. Mais pour l’odeur… j’peux rien faire !!! Et crois moi, c’est pire en seconde question odeurs…. :O(

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :