Archive for novembre, 2012

novembre 23, 2012

Objectif Marylin

En vrai, quand je vais en Italie on me prend pour une italienne, quand je vais en Grèce pour une grecque, au Maroc pour une marocaine et au Brésil pour une brésilienne. Vous l’avez deviné bravo je suis brune et « typée » comme on le dit élégamment d’une personne un peu basanée sortie d’un quelconque pays au climat ensoleillé.

Et puis ma coiffeuse a débarqué sur les rives de ma brunitude. Bien jolie ma coiffeuse, bien blonde et pétillante mais surtout… réellement convaincante. Semaine après semaine, elle a réalisé un fabuleux travail d’approche afin que j’éclaircisse mes cheveux un peu plus encore car j’avais déjà amorcé une descente vers le châtain. Jusqu’au jour où pof, elle m’a dit

« Marcelle, il faut que je te fasse des mèches ».

« Mais c’est quoi ça des mèches » ?

« Tais-toi tu verras ».

Ok grand sioux de la coiffure je remets ma tête entre tes mains même si je dois vivre le reste de ma vie avec un bonnet vissé sur le crâne.

Le soir même j’appelle beau chéri pour lui demander s’il aime les blondes. A ma grande consternation il me répond que oui. Ca tombe bien baby j’arrive.

Depuis, ma vie n’a pas vraiment changé (excepté la bonne semaine qu’il m’a fallu avant de pouvoir me regarder dans la glace) mais je m’achète désormais des soins aux noms poétiques genre « blond sublime », « blonde pour la vie » en me gondolant dans les rayons, je remarque des regards masculins plus appuyés (tiens tiens mais ça n’est pas une légende) et scrute systématiquement chaque chevelure or qui passe pour détecter si c’est du vrai ou du faux. Histoire de valider le fait qu’en dehors de la Suède et du Danemark, toutes les blondes sont des brunes masquées.

Publicités