Archive for septembre, 2011

septembre 30, 2011

La procréation utile

Dans le vestiaire de la piscine après une séance optimum, douze kilomètres en moins d’une heure (mais non c’est une blague, fermez la bouche), si peu de monde dans le bassin c’est chose rare, je sors avec l’épatante illusion d’avoir un corps de gazelle, des ailes de libellule et le cerveau élastique. Prête à affronter. Affronter quoi ? Affronter, c’est tout.

Une jeune femme exagérément enceinte se sèche lentement en passant des tartines de crème hydratante sur chaque parcelle de son (très beau) corps. Le rituel me semble interminable, nos regards se croisent parfois…  Peut-être devine-t-elle que je suis une mère passionnée par le thème « mes deux filles mes splendeurs » si quelqu’un m’y connecte. Mais toute personne ayant été au moins une fois un bibendum volontaire pendant neuf mois sait que cette situation crée une sorte de lien sororal entre femmes.

Habituellement peu causante à la piscine, zut le vestiaire c’est pas un bar à champagne, je finis par lui demander si le bébé se manifeste quand elle nage.

Charmante jeune femme qui n’attendait que ce signal pour se lancer dans un monologue de vingt-neuf minutes et dix-huit secondes. Elle n’attend pas un bébé mais deux, ce sont les premiers jumeaux de la famille présageant d’une grande lignée de doublons magnifiques, la chambre est prête hormis quelques détails et qu’est-ce que je pense du jaune poussin pour la déco, elle ne les habillera pas pareil parce que c’est vraiment important de préserver leur identité comme l’a dit le docteur machin qui a écrit le livre bidultruc ah bon vous ne l’avez pas lu ?  Vous devriez parce que… ».

Il devient impératif de fuir. Une jambe à l’extérieur du vestiaire, l’autre encore courtoisement à l’intérieur, je tente de quitter le terrain discrètement, lorsqu’elle lance cette phrase historique : « Finalement, c’est bien pratique d’attendre des jumeaux, comme ça, c’est fait ! ».

Mes fesses reviennent choir sur le banc quelques instants car c’est en position assise que l’on doit méditer une si glorieuse allégation. Les enfants utilitaires, il fallait y penser.

Retrouvez Marcelle France, Mère Fatale sur jemesensbien.fr ainsi que de nombreuses astuces pour rester une… Mère Fatale !

Et n’oubliez pas de faire un petit tour au Bureau de Marcella ou sur Ma Net Attitude by Pépée !

Publicités