décembre 21, 2012

Dansons avec la pluie

J’adore la pluie.

Je n’aime pas les parapluies.

Le parapluie est d’ailleurs à lui tout seul un objet véhiculeur de violence ordinaire.

Observez plutôt la ville et les gens qui sont dedans un jour de pluie.

Allez, on zoome sur l’un de ces « gens » et on l’appelle Ptit bonhomme. Ptit bonhomme sort en pestant :

« Oh flûte il pleut c’est atroce c’est horrible, c’est pas mon jour de chance, la terre va s’arrêter de tourner, je vais décéder dans la journée » !

Non, non ptit bonhomme je lui réponds silencieusement, keep cool tu peux sortir il va rien se passer, c’est juste la pluie et c’est beau la pluie ça fait grandir les arbres les fleurs et les âmes.

Mais lui il entend rien du tout et le voilà, le visage tout crispé de partout qui brandit son énorme parapluie noir de préférence, comme une arme anti – pluie, comme une arme tout court ?

Il fonce le ptit bonhomme très fâché parce qu’il pleut et jamais au grand jamais il ne soulève son parapluie pour éviter de taper la tête des autres gens et très vite cela devient une micro guerre de parapluies qui se cognent les uns aux autres et ceux qui n’ont pas de parapluie pour se protéger et ben ils n’ont qu’à être ailleurs.

Les parapluies sont des empêcheurs de courtoisie.

Les parapluies sont des empêcheurs de pluie.

Et moi je dis, mettons les à la poubelle, revêtons un vêtement protecteur si possible coloré, sentons la pluie chavirer sur notre visage et glissons en souriant dans une journée pluvieuse comme on glisse dans un bassin de nage ou sur une patinoire blanche.

Retrouvez Marcelle France, Mère Fatale sur jemesensbien.fr ainsi que de nombreuses astuces pour rester une… Mère Fatale !

Et n’oubliez pas de faire un petit tour au Bureau de Marcella ou sur by Pépée !

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 393 autres abonnés